Windows 8, plus de peur que de mal…

Il a été décrié, craint, hué, mais nous avons pris la décision : Prendre une licence de Windows.

Tout d’abord pour ne pas être un de ces moutons qui n’arrivent pas à se faire une idée par eux même.

Nous l’avons déjà été quand un client nous à fortement conseillé de développer avec MacOs, pour, au final nous rendre compte qu’a part pour l’infographie, l’utilité et le confort d’utilisation pour le développement de Mac reste encore à prouver.

Autre point, l’histoire se répète. Nous pensions au passage de XP à Vista, qu’au vu de la piètre stabilité de l’OS de Bill Gates, ceux-ci auraient la présence d’esprit de faire un rollback, et de s’excuser platement de leur incompétence… Que nenni. Ils ont juste développé un encore plus nouveau OS (c’est ironique) et ont sorti leur « nouvel » Opus : Windows 7 , qui n’était en fait qu’un Vista stable avec un nouveau logo pour que l’utilisateur puisse avoir l’impression d’acheter de la nouveauté.

La, pour le coup, nous ne voulons pas gâcher notre plaisir d’analyse et d’opinion des rares pionniers de la vague Windows 8.

D’ou cette question, pourquoi sommes nous si réticents, si peu nombreux à faire le saut vers cette plateforme, et est ce justifié ?

Metro, LA nouveauté windows

Metro, LA nouveauté windows

 

Nos réticences :

  • La marque à la fenêtre  invoque l’argument de la centralisation des supports (PC, tablettes, smartphones) pour nous vendre un système d’exploitation complètement différent, avec des grosses cases de couleurs représentant les applications. Alors quoi ? On revient à la maternelle ? On va retourner à l’age ou l’on jouait avec des pastilles de couleurs ? C’est ça le « Personnal computer » de demain ?
  • Un monde à rapprendre. En effet, la principale peur de ce changement est que Windows est notre principal outil de travail. Expert en web, Expert en Excel, Expert en Notepad ou Expert en solitaire (ils se reconnaîtront), ce changement se traduit par le changement contraint et forcé de nos méthodes de travail.
  • Quid de la confidentialité des données ? D’après les rares Screenshots qui ont fuité de la V8 de la société de Redmond, on ne voit que des pastilles. Mais que se passe t il derrière ? D’ou arrivent ils à récupérer les informations qui m’intéressent ? Serait ce le début des Os « Facebook » Like ?

 

Qu’en est il après les premières heures d’utilisation ?

Ouf !

Ouf !

C’est à peu près ce que nous avons ressenti.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que nos peurs étaient surtout dictées par la peur de l’inconnu. Explications.

  • OUI ! IL Y A UN BUREAU SUR WIN 8. Jamais nous n’avons été si surpris d’apercevoir une icone représentant une poubelle vide accompagnée de son si doux et chatoyant intitulé, déclamant l’érotique mot suivant avec poésie :  »Corbeille »

En effet, « Métro », la sorte de sudoku de pastilles de couleurs, n’est destinée qu »au confort d’utilisation des tablettes. Pour les PC, elle prend lieu et place du Menu démarrer, dont nous déplorons la disparition, les obsèques auront lieu Mercredi en 12 à 18h en la basilique Saint Office à Niort. Une sorte de gros menu démarrer en somme, personnalisable à souhait, et ridicule au possible (avis personnel), car occupant tout l’écran quant elle est activée.

  • Coté ergonomie, on est pas déçus. Microsoft à voulu faire du beau, du bon, du jeune et neuf et ne s’est pas trompé. A base de Html5, CSS3 , Ajax, Jquery et Vaadin, on peut le dire coté ergonomie, ça claque !
  • Coté compatibilité des logiciels tiers. Encore une bonne surprise, puisque le Core de l’OS n »a pas évolué par rapport a la version précédente. Nous avons donc pu installer exactement à l’identique nos applications installées sur cette version. Décliné en 32 et 64 bits, du Windows 8 y en à pour tout le monde !   
  • N’ayant pas installé nous même Win 7 sur la machine que nous avions, nous n »avons pas le recul nécessaire pour faire la comparaison, mais nous avons été agréablement surpris de voir qu’aucun driver n’avait été nécessaire pour l’installation de Windows 8. Une véritable valeur ajoutée, et un vrai confort d’installation.
  • La plupart des raccourcis claviers restent les mêmes : Alt + F4 ferme une appli, Windows + R lance l’invite de commande et Windows + L locke la session. Idiot comme remarque, mais bon à savoir…

        Conclusion ? 

Et bien en conclusion, le changement n’est pas si terrible, puisqu’encore une fois, Microsoft fait du neuf avec du vieux, et ce n’est pas pour nous déplaire, car nous gardons nos vieux réflexes. Avec ses menus boostés en technologie, personnalisables à souhait, des barres de transfert montrant des graphes de performances, son OS unique pour tous support et son intégration native à différents réseaux sociaux, Microsoft à failli me faire croire qu’une nouvelle ère était née. Mais point du tout gentes dames et damoiseaux, Bill Gates et son plumeau marketing géant réussit encore une fois son tour de passe passe, qui, à l’instar de celui d’Apple, permet aux grands groupes informatiques, en dépoussiérant du vieux et en y intégrant d’infimes nouvelles fonctionnalités, de faire du profit sur le dos du doux mot « nouveauté »…

 

Prochaine étape, installer un serveur FTP / Php / MySql sur cette machine et vérifier la compatibilité des librairies de fonctions et les performances. Vous en serez les premiers informés.

A très vite.

 

Cordialement

 

Dites à vos amis Facebook que vous aimez ça


2 Commentaires pour Windows 8, plus de peur que de mal…

  1. Super Article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


× 2 = huit