Notepad++, bien plus qu’un éditeur de code

Première astuce InstHead.

Pour les personnes de la vieille école, comme nous, nous partageons cette information, que certains peuvent deja connaitre.

Par le passé, nous avons toujours travaillé de la sorte pour le développement  web :

  • Télécharger le fichier à éditer en local
  • L’éditer
  • Le recharger sur le serveur
  • Rafraîchir la page éditée pour voir la modification

C’est peut être idiot, mais j’ai pour ma part toujours utilisé Notepad++ pour la phase « édition ».

Je savais bien évidemment que cette application open source était pourvue de pas mal d’add-in pratiques, dont le « Compare » dont je suis friand pour détecter des différences de code, de casse, ou d’incréments entre deux fichiers.

Un add-in pourtant natif à l’application m’a pourtant décidé à poster ce billet afin de lui rendre hommage.

« NppFTP »

Pourquoi cet add-in a t il sa place sur notre blog ?

Accéder a NppFtp

Voici comment accéder à cet add-in

Tout simplement car,  grâce à celui ci, notepad++ se connecte directement à votre ftp, télécharge votre fichier à éditer, et l’upload une fois que vous l’enregistrez.

Sur les 4 étapes citées plus haut, nous avons donc évité 2 étapes, et n’avons pas pollué « inutilement » un dossier temporaire créé pour l’occasion.

C’est aussi ça l’automatisation : Eviter les taches évitables, afin de gagner du temps et de la productivité.

Nous remercions tout particulièrement Sarah, nouvelle collaboratrice InstHead, qui, sortant de son M2 Info, à su nous apporter de la fraîcheur et quelques « nouvelles » bonnes pratiques…

Pour télécharger cette application open Source, rendez vous directement sur le site de l’éditeur; que je salue bien bas, ICI

Dites à vos amis Facebook que vous aimez ça


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


− 2 = trois